Église : Notre-Dame de Trois-Palis

L’église de Trois-Palis est une petite église romane du XII° siècle, classée Monument Historique en 1886 et restaurée en 1891.

Cliquez sur les photos pour ouvrir le diaporama.

Cette petite église située au centre du bourg est repérée de loin par son clocher à la couverture en écailles de pomme de pin. En s’approchant de l’église, ce sont les sculptures de la façade qui attirent le regard, par leur facture sévère et leur enseignement.

eglise sculpture

La façade comme le reste de l’édifice, a été un peu remaniée depuis l’époque romane, mais reste plutôt fidèle à son aspect d’origine grâce à une restauration harmonieuse effectuée à la fin du siècle dernier. Seules la nef et la partie orientale de l’église ont changé, mais le restaurateur a essayé de restituer leur aspect roman, comme il était de coutume dans l’esprit du XIX° siècle.

Classée monument historique en 1886, Notre-Dame de Trois-Palis a reçu des réparations au XVII° siècle, une restauration générale en 1891 par Edouard Warin, architecte diocésain de la ville d’Angoulême formé par Paul Abadie, enfin une dernière retouche à ses gouttières dans les années 1980, par les Bâtiments de France.

C’est un édifice long de 24 m sur une largeur de 5,2 m à l’intérieur. Après un nef unique divisée en trois travées, une travée sous le clocher de plan cruciforme précède une courte travée assurant le passage dans l’abside semi-circulaire. Le mur nord de la nef est aveugle, tandis que trois fenêtre identiques percées dans le mur sud éclairent l’intérieur. Sur chaque mur, sont plaquées trois grandes arcatures brisées, séparées par des demi-colonnes sur dosseret, qui soutiennent les voûtes en berceau brisé de la nef. Quatre piliers à demi-colonnes engagées, ornés de bases à motif géométriques ou floraux et de chapiteaux historiés, délimitent la travée sous le clocher et soutiennent les pendentifs de la petite coupole. Une fenêtre éclaire le chœur. L’accès au clocher se fait par un escalier en colimaçon abrité par une tourelle, dans laquelle on entre par une porte, percée à mi-hauteur du mur sud de la coutre travée après le chœur. L’abside est voûtée en cul de four. Une façade à trois étage, terminée par un pignon décoré de reliefs sur plaques, ferme l’édifice à l’ouest.

En ce qui concerne son clocher presque carré, Notre-Dame de Trois-Palis se rapproche plutôt de grands édifices comme Saint-Pierre d’Angoulême ou l’Abbaye aux Dames de Saintes. En effet dans les petits édifices, le constructeur a rarement accordé autant d’attention au clocher.

Source : patrimoine de l’angoumois