[Retour à la normale] GRAND-ANGOULÊME : 27 COMMUNES SANS EAU POTABLE !

Vous trouverez ci-joint le communiqué de presse diffusé par GrandAngoulême, après avoir obtenu l’aval de l’ARS et de la préfecture.

2205-Eau-potable-levee-des-reommandations.pdf

Des analyses ont révélé la présence de parasites d’origine animale dans l’eau de la Touvre qui dessert 27 communes charentaises. Il est recommandé d’utiliser de l’eau en bouteille ou de faire bouillir l’eau du robinet.

Ruée sur les packs d’eau après l’annonce de la contamination de l’eau potable de 27 communes de GrandAngoulême et de La Rochefoucauld – Porte du Périgord.Julie Desbois

Vingt-sept communes, dont Angoulême, dont l’eau n’est plus potable ! C’est le résultat d’une analyse effectuée le 20 avril, soit il y a 8 jours, sur l’eau produite par la station de traitement de la Touvre. Les analyses ont mis en évidence la présence de parasites d’origine animale (Gardia et Cryptosporidium) en sortie de traitement. Une eau potable qui dessert 24 communes de l’agglomération de GrandAngoulême et trois de la communauté de communes de La Rochefoucauld – Porte-du-Périgord (1).

Cette contamination faite suite aux fortes pluies des derniers jours. Les parasites détectés sont à l’origine d’infections du tube digestif et peuvent se transmettre à l’homme, soit par contact direct avec un animal ou un humain porteur du parasite présent dans les selles, soit de façon indirecte par contamination de l’eau ou d’aliments contaminés.

En conséquence, l’Agence régionale de santé préconise de consommer de l’eau embouteillée ou de faire bouillir l’eau du robinet pendant cinq minutes avant de la consommer ou de l’utiliser pour la préparation des aliments ; de préparer les biberons des enfants avec de l’eau embouteillée ; enfin, de se laver les mains régulièrement avec une solution hydroalcoolique ou avec du savon pour éviter la transmission du parasite.

Des mesures correctives pour éradiquer la présence de ces parasites ont été mises en place, ainsi qu’une surveillance accrue.

En cas de symptômes (fortes douleurs abdominales, vomissements, fatigue, légère fièvre) persistants, se rapprocher de son médecin traitant pour une prise en charge. L’incubation est en général d’une semaine, mais peut aller jusqu’à un mois.

Dès l’annonce de cette contamination, le standard des pompiers a été pris d’assaut, saturant même le numéro d’urgence. Evitez d’appeler le 18 qui reste une ligne d’urgence.

(1) Angoulême, Bouëx, Dignac, Dirac, Fléac, Garat, Gond-Pontouvre, La Couronne, L’Isle-d’Espagnac, Linars, Magnac-sur-Touvre, Mornac, Nersac, Puymoyen, Ruelle, Saint-Michel, Saint-Saturnin, Saint-Yrieix, Sers, Soyaux, Torsac, Touvre, Trois-Palis, Vouzan, ainsi que Bunzac, Pranzac, Chazelles (SEP du Karst Charente).

Source : https://www.charentelibre.fr/societe/consommation/grand-angouleme-27-communes-sans-eau-potable-10757880.php

Communiqué de presse de la SEMEA

Vous aimerez aussi...